Star Wars : L’émotion d’un fan [Spoilers]

Star Wars : L’émotion d’un fan [Spoilers]

Pas de critique ici, je garde ça pour la vidéo Feedback que je prépare pour la publier après Noël. Non, je vais vous raconter comment j’ai vécu Star Wars et surtout comment j’ai vécu la sortie du Réveil de la Force, le nouvel épisode de la saga. Séquence émotion. (et attention aux spoilers)

J'en ai même profité pour me photoshopper pour l'occasion !

J’en ai même profité pour me photoshopper pour l’occasion !

J’avais 12 ans en découvrant Star Wars pour la première fois. N’en déplaise aux fans puristes, c’était début 98 avec les VHS de l’Edition Spéciale.
À l’époque, Star Wars c’était ce truc pour moi ultra cliché, trop populaire pour être un bon truc (j’ai toujours été réticent face à quelque chose de trop populaire, à moins de l’avoir découvert avant que la hype commence), je n’avais aucune envie de le voir…
Et puis le petit copain de ma soeur s’est dit que mon éducation geek devait être mieux faite, moi qui jouais déjà à pas mal de jeux vidéo, il fallait pour lui que je m’ouvre un peu à ce qui me semblait si mauvais.

Bah j’ai jamais eu aussi tort ! Dès les premiers visionnages, j’ai constaté que Star Wars, c’était vraiment génial, une véritable fresque spatiale prenante, captivante, avec des personnages attachants, un univers intéressant. Bref, je devenais fan de la saga. Vous imaginez donc aisément que quand j’ai su que l’épisode 1 arrivait, j’étais tout excité. J’ai découvert la prélogie donc assez peu de temps après la trilogie originale, ce qui fait que j’ai moins de haine pour elle que les fans de la première heure, j’ai même plutôt aimé à l’époque, même si avec le recul j’avoue que leur visionnage devient plus pénible (surtout l’épisode II).

Mon apogée de fan c’était l’épisode 3. On était au début de lère d’internet telle qu’on la connaît aujourd’hui. Pas de Facebook non, mais pas mal de forums et de sites où on pouvait s’abreuver d’infos, l’attente était très forte. Comble de la folie, le film leake quelques jours avant sa sortie en salle, sur le net, en qualité nickel. Fort de mon anglais parfait, j’ai pas pu m’en empêcher, j’ai commencé à regarder, avant de me raviser : mieux valait garder ça pour le ciné.

Le jour de la sortie venu, je me présente devant le cinéma à 8h, 2h avant la première séance. Il y avait déjà quelques personnes qui attendaient. Et puis ma première séance de gros fan a commencé, avec les gens qui applaudissaient le logo Lucasfilms, qui acclammaient à l’apparition du logo Star Wars, qui applaudissaient à la fin du film. Expérience unique jamais vécue à nouveau au cinéma.

Et puis l’épisode 7… Je me suis dit que j’allais faire pareil qu’avec le 3. J’arrive donc à 9h30, soit 1h45 avant la séance. Il y a déjà un petit groupe devant le cinéma, ça discute, les fans commencent à se masser pour la séance en VF de 10h30, moi je vais à 11h15 pour profiter du film dans son écrin d’origine, sans doublage. J’observe donc les journalistes affluer pour interroger les fans, les marketeux qui viennent offrir des espèces de figurines empilables dans l’espoir qu’on aille acheter le reste de la collection.

Et puis finalement les portes s’ouvrent, et la foule se presse à l’intérieur. Je laisse passer la majeure partie des gens, pas la peine d’aller trop vite, je ne vais pas à la même séance qu’eux.
Finalement je me joins à la foule et rejoins ma salle, et je m’assois en laissant comme à mon habitude une place entre moi et mon voisin, place qu’il faudra vite laisser car la salle sera comble.

Et là, on ne peut s’empêcher de discuter entre nous, on me prête même un journal pour lire l’article sur la sortie du film, tout le monde fait preuve d’une amabilité que je ne vois jamais dans un cinéma où chacun pense d’abord à son petit confort.

Finalement quand la séance commence, pas de fanfare, le logo Lucasfilms, silence surprenant. Puis le logo Star Wars apparaît, et c’est la liesse ! Je revis encore un magnifique moment de cinéma où toute la salle remplie de fans accueille avec joie un nouvel épisode de la saga. On rira alors ensemble à l’humour, on sera tous en liesse en voyant Han Solo apparaître, puis Leia, on sera tous médusés en voyant la mort de Han, et on applaudira tous à la fin.

J’ai du mal à savoir où j’en suis, je suis fébrile, j’ai tellement adoré ce que je viens de voir, mais je n’ai pas les idées claires, je viens de voir ce qui est pour moi le meilleur Star Wars depuis l’Empire Contre-Attaque (avis personnel évidemment !).

Je me dis qu’il faut que je le revois, mais que j’attendrai que ça se calme un peu. Je rentre chez moi, je joue à WoW comme à mon habitude, et puis je n’y tiens plus, je pense trop au film, je décide de faire ce que j’avais jamais fait auparavant, je réserve pour le soir même, j’irai revoir le film le jour même.

Le soir j’arrive devant le cinéma une petite demi-heure avant la séance, après tout il est 22h15, les gens bossent demain, il n’y aura pas autant de monde que le matin. ERREUR ! Il y avait encore plus de monde, tellement qu’on se demande comment le cinéma a fait pour loger tout ce petit monde dans une seule salle. Et là encore des moments magiques. Dans la file d’attente un mec se fait remarquer avec un casque de Stormtrooper en carton, fabriqué en vitesse chez lui sans peinture. Et puis je me surprend, moi le timide solitaire, je discute avec les gens, sans les spoiler, sans rien leur dire, ils se doutent déjà que j’ai adoré le film puisqu’ils savent que je reviens le voir, mais on peut prendre toute la mesure de l’attente des gens quand on a déjà vu le film, et puis on parle. Et finalement je passerai ma séance avec ce gars, et j’ai retrouvé la même liesse, les mêmes cris de joie, les mêmes rires que le matin. J’ai pu revoir le film avec plus de recul, et le plaisir est toujours intact, un vrai plaisir comme je n’en ai jamais eu dans une salle de cinéma !

À la sortie, mon nouveau pote et moi on se met à discuter longuement du film, des films de cette année, des critiques de la presse, etc. On parle de tout et rien, je m’aperçois que ce mec je l’ai déjà vu plein de fois en photos sur le site de Blizzard parce qu’il a participé aux concours de cosplay de la Blizzcon et gagné celui de 2015, et je me dis que « putain, le hasard fait bien les choses des fois ». Star Wars crée des rencontres.

Et puis je l’ai encore revu dimanche en D-Box, moins convaincu par contre car le mouvement du siège parfois violent fait sortir de la scène, mais le film est toujours aussi super (mais carrément moins en VF par contre).

Et voilà comment à 30 ans, je suis retombé en enfance, j’ai été voir un film excité comme un gamin, et j’ai adoré, en dépit des défauts qu’il peut avoir, j’en avais plus rien à faire, j’étais en pleine évasion dans une galaxie lointaine dont je n’avais plus envie de sortir.

Et pour le coup j’ai envie de dire : Merci Disney, et merci JJ de nous avoir fait ressentir ça à nouveau !