Pékin Express : La 10e saison sera-t-elle la dernière ?

Pékin Express : La 10e saison sera-t-elle la dernière ?

Vous le savez, j’adore Pékin Express, et j’aime bien voir un peu plus loin que l’émission, et analyser ce qui se passe.

Il se trouve que la saison actuellement diffusée enregistre des records de mauvaises audiences, ou du moins de parts de marché.

Cyril Hanouna a annoncé qu’il s’agissait de la dernière saison. M6 a démenti dans la foulée en disant qu’il attendraient la fin de la diffusion pour prendre leur décision.

Mais au final qu’en est-il ? Cette saison sera-t-elle la dernière ? Pourquoi ? Que pourrait faire M6 pour faire une saison 11 rentable ?

Je vais tenter de répondre à tout ça, mais cela ne reste que des spéculations, très subjectives.

Dernière saison ?

C’est malheureusement fort probable !

L’émission a déjà vu son budget fondre sur cette saison, avec moins d’équipes, moins d’épisodes, un gain potentiel qui revient à 50 000€ au lieu de 100 000€, comme la première saison, suppression des passagers mystères. On sent bien que cette saison est à l’économie, et malgré les pays inconnus, la formule qui se concentre sur les rencontres avec les locaux, la moutarde a encore moins pris.

Pire, la production a choisi d’aller en Birmanie, pays sujet à polémique, et c’était l’erreur fatale, des téléspectateurs ont boycotté l’émission, choqué que M6 fasse du divertissement dans un pays totalitaire où a lieu un génocide et où la population vit mal. La polémique a poussé certains partenaires à se retirer, certains publicitaires ont refusé de voir leurs spots diffusés pendant l’émission. Bref, M6 a fait un mauvais choix et a perdu de l’argent dans l’affaire. Et l’erreur a été de n’avoir pas su gérer la grogne. Il suffisait pourtant d’une annonce en début d’émission pour apaiser la colère…

Mais justement, si ce boycott a occasionné une perte d’audiences, cela ne veut-il pas dire que si une nouvelle saison voyait le jour avec des pays moins polémiques, elle pourrait marcher ?

Si M6 continue comme la saison 10, alors non, car il faut bien l’avouer, cette édition ennuie.

Pourquoi ?

M6 a essayé d’opérer un retour aux sources au niveau des règles du jeu et de ses enjeux. On avait des règles spéciales pour pimenter l’émission, elles ont disparues, l’enjeu est moins élevé également, ce qui occasionne peut-être un peu moins de compétition.

Autre grosse erreur : une nouvelle fois, M6 ressort les anciens candidats. Si certains font plaisir à revoir (Daisi, qui n’a fait que la saison 1), certains ont été beaucoup trop vu (notamment Frédéric, candidat des saisons 5 et 8), et une certaine lassitude se fait sentir. Et même si cette fois ils sont accompagnés d’un proche, et donc d’une nouvelle dynamique dans le binôme, on les connaît déjà, et ça pose un gros problème.

Enfin, ce qui peut lasser dans Pékin Express, malgré son nom, c’est sans doute les choix de pays. En effet, on a peut-être un peu trop vu l’Asie… C’est quand même la 3e fois que la production passe par l’Inde, et c’est la 6e fois qu’on est en Asie ! On a eu 2 saisons  en Amérique du sud (la 8e avait une partie en Océanie, et la 9e avait une partie aux Etats-Unis) et une en Afrique.  Donc forcément on en a peut-être un peu marre de voir des cultures déjà vues, même si cette fois c’est dans des pays reculés, on observe de grosses similitudes.

On pourra arguer que la longévité de l’émission joue contre elle, je dirais que non, car les audiences de la saison 8 étaient tout de même plutôt bonnes, donc si après 8 ans ça fonctionne, pas de raison réelle que ça ne fonctionne pas après 10…

Reste deux facteurs : la plage horaire et le nombre de chaînes.

D’abord, Pékin Express marcherait peut-être mieux sur une soirée dédiée au divertissement, comme le vendredi ou le samedi, mais le mercredi, ce n’est pas l’idéal, en plus TF1 diffuse Grey’s Anatomy en face, c’est donc une case horaire un peu suicidaire.

Ensuite, quand l’émission a commencé il y a 10 ans, il n’y avait que 6 chaînes sur la télévision classique, aujourd’hui il y en a plus d’une vingtaine, ça a forcément une incidence.

Je concluerais ce chapitre par mon avis personnel. Si d’habitude j’aime les rencontres avec les locaux, il faut avouer que l’émission repose sur un équilibre entre ces moments calmes et la compétition, or sur cette saison 10, on a beaucoup plus de temps calmes, et ça occasionne un certain ennui. En plus, la présence de traducteurs auprès des candidats casse la barrière de la langue et donc nous retire certains moments qui pouvaient être assez cocasses (je me souviens de cet épisode avec les deux bourgeoises de la saison 4 où elles essayaient de se présenter et connaître le nom de leur hôte, sans jamais y arriver).

Que faire ?

Stop aux anciens binômes

C’est impératif, il faut cesser de ramener d’anciens candidats, les gens en ont assez de les voir, et veulent de la nouveauté, si la saison 9 a fait assez peu d’audiences malgré cette nouveauté, il est possible que la raison des audiences faibles soit plus complexes (notamment le nombre de chaînes et la case horaire).

Il faudra donc de nouveaux binômes, et s’acharner à avoir des personnalités hautes en couleur, comme ce fut le cas en saison 5, ou en saison 7 (personne n’a marqué les esprits en saison 9)

 

Des règles pour pimenter la course

Le passager mystère, c’était une bonne idée. Il y a aussi des règles sympa comme l’équipe cachée, le drapeau à damier, la balise infernale, etc. qui devraient revenir. À mon avis, une règle spéciale par épisode donnerait du piment à la course, le spectateur ne s’attendant pas à quelle surprise il va voir à l’écran.

 

Un parcours plus dépaysant

On a vu l’Asie, trop. On a vue l’Amérique Latine, presque trop. On a vu l’Afrique, mais l’Afrique c’est grand. Je note qu’on a pas vu l’Amérique du Nord, et très peu l’Europe. Pour ce dernier continent, ce sera assurément très peu dépaysant, mais le côté familier peut donner envie aussi.

Personnellement, j’imaginais une édition appelée « La route du Grand Nord » avec un départ en Islande, deux étapes là-bas, puis deux étapes au Groenland, et les 6 dernières étapes dans le Nord du Canada, l’occasion de faire face à des conditions extrêmes et des cultures finalement pas si connues. Et puis on a beaucoup vu des pays chauds, presque jamais des pays froids. Ca pourrait renouveler un peu le concept, et changerait de l’Asie.

Après, on a vu l’Afrique de l’Est, mais pas celle de l’Ouest, pourquoi pas ? Mais encore une fois on risquerait de faire face à des polémiques vis-à-vis des conditions de vie et politiques des pays traversés.

 

Le retour des passagers mystères

Les passagers mystères, c’était sympa et ça donnait une dynamique agréable et des moments parfois drôles. Je pense que des visages familiers de célébrités peuvent donner quelque chose de sympa, mais ne pas piocher que dans les animateurs de M6 ou les anciens de Duos de Choc… Ne pas non plus les amener systématiquement en tant que handicap, j’aimais bien l’idée du Coffre Maudit qui permettait d’attribuer un handicap, mais ça donnait des trucs méchants. Je pense plutôt qu’il faudrait que le passager mystère soit tiré au sort en fin d’étape, après le classement. Chaque équipe piocherait un parchemin, celui du passager mystère afficherait son nom, les autres seraient vides. Bref, une méthode pour que le passager mystère ne soit pas un handicap, mais le fruit du hasard.

 

Plus de bonus

Les bonus, bien plus que les amulettes, rendent la compétition encore plus acharnée. Il s’agit de nuits dans un hôtel de luxe, de visite d’endroits mythiques, etc. Il n’y en a eu qu’un cette saison, c’est peu !

 

L’étape urbaine

Chaque saison voit d’habitude venir une étape urbaine, l’occasion d’une course effrénée pour remporter des immunités. Ces étapes sont généralement très palpitantes car elles proposent un peu tout ce que peu proposer Pékin Express : du sport, de la réflexion, du stop, etc.

 

Stop aux traducteurs et place aux moments drôles

S’il y a bien une chose qui a amené des moments drôles dans l’émission, c’est la barrière de la langue, la briser par la présence de traducteurs, c’est retirer ces instants d’humour, et force est de constater que la saison 10 de Pékin Express est très avare en moments cocasses, alors que les saisons précédentes n’en manquaient pas et même parfois insistait dessus (les  folies de Hoag et Quyen en saison 5, une chute d’Alain Bouzigues pendant la saison 6, etc. etc.).

 

Moins long ?

Pékin Express s’est rallongée au fil des ans, et les émissions pub incluse durent désormais 2 heures, alors qu’elles ne duraient que 50 min (hors pub) à la première saison. Le summum a été atteint sur Duos de Choc où on atteint 2h hors pub, ce qui fait 2h et demi environ avec, c’est bien trop long. Je pense qu’il faut revenir à un format d’une heure, grand max 1h15 hors publicité, c’est plus agréable à suivre, on a moins tendance à lâcher, et surtout ça force la production à équilibrer le montage sans trop s’attarder sur la présentation des équipes, le résumé de leur parcours (la 8e étape d’hier était une purge à ce niveau-là, pour meubler, ils ont cru bon de nous rappeler pourquoi chaque équipe était là, quel a été leur parcours en cours de saison…. On le sait déjà ça. Si ça peut se justifier lors de la finale, avant, c’est juste fatiguant parce qu’on a regardé, on sait ce qui s’est passé.).

 

 

J’ai bien conscience qu’une émission comme Pékin Express coûte cher à produire, et que tout ce que j’indique coûte aussi cher. M6 osera-t-il prendre le risque de lancer une saison de Pékin Express en pimentant toute l’aventure par de la compétition, de l’émotion et du rire, c’est l’équilibre entre tout ça qui a fait le succès de l’émission et cet équilibre a été rompu cette année, trop d’émotion, trop de calme. Et ce ne sont pas les crises de nerfs de Frédéric qui sauvent le truc, parce qu’on l’a vu plein de fois s’énerver dans les autres saisons, le revoir à nouveau énerve et agace plus que ça intéresse…

Globalement je pense que cette saison 10 perd beaucoup de temps sur les rencontres, même si c’est très beau, très émotionnel, on ne peut pas baser une émission de divertissement sur la seule émotion, il faut tenir en haleine, et ce n’est pas la pub juste avant l’annonce de l’éliminé qui tient en haleine, c’est des binômes attachants qui se battent pour réussir, on soutient son binôme, on stresse pour eux quand ils sont en difficulté, et on saute de joie quand ils sont sauvés ou qu’ils gagnent. J’ai eu ça chaque saison, je n’ai plus tellement ça cette année, même si je pense que pour Daisi et Natacha je m’attache à elles et je veux qu’elles réussissent, je trouve que la pression est moins bien rendue.

 

La balle est en tout cas dans le camp de M6, qui prendra la décision qui s’imposera. Malgré tout j’espère que la chaîne laissera une chance à l’émission de rebondir, elle a déjà été au plus bas à une époque, a pu remonter, c’est donc faisable. Après il y a des enjeux financiers là-dedans (ils sont pas là juste pour le fun hein, soyons réalistes), et si M6 juge que ça lui revient trop cher pour trop peu de bénéfice, alors on pourra comprendre que l’émission s’arrête…