Pékin Express : Saison 5 – La Route du Bout du Monde

Pékin Express : Saison 5 – La Route du Bout du Monde

Cette analyse va être un peu particulière, puisque la boucle est bouclée, j’ai commencé Pékin Express avec cette saison 5, que j’avais regardée partiellement, puisque j’avais arrêté de regarder en apprenant que l’étape suivante verrait l’élimination de mon binôme favori. Mais cette fois je l’ai regardé en entier, mais sur la globalité, je l’avais déjà vue.

La seule saison que je n’ai pas vue actuellement reste la saison spéciale, numérotée saison 6, appelée Duos de Choc, mais qui n’a jamais été réellement comptée comme une 6e saison.

Je vais donc suivre le schéma habituel et commencer par les équipes.

Les équipes

C’est devenu une habitude, on a le compte d’équipe aussi pour cette saison, en fait, je crois qu’à part Duos de Choc (on y reviendra), il n’y a pas de nouveau candidat qui intègre la course en cours de route pour les saisons d’après. Cela dit, il y a quand même un abandon, regrettable d’ailleurs, cette saison-ci.

Les binômes sont très variés, et surtout pas mal de binômes marquants… Est-ce parce que ce fut mon premier Pékin Express, ou bien ces binômes sont-ils réellement marquants ? Je penche pour la seconde option, car on en a revu plusieurs dans les éditions suivantes, d’ailleurs Frédéric est présent dans la saison 10, diffusée actuellement, et qui sera d’ailleurs vraisemblablement la dernière saison de Pékin Express (à mon très grand regret)

Au niveau de la cohésion, on revient à un casting avec de très forts caractères, dans toutes les équipes, et une saison marquée par les clivages entre équipes, au point de faire péter des câbles, voire de pousser certains à vouloir abandonner. Une saison explosive, plus que je ne me souvenais !

Passons à la présentation des équipes :

Patrick et Nino

Avant de revoir la saison, je les avais totalement oublié ! Il faut dire que la plupart des binômes partis en premier, on s’en souvient rarement ! Mais surtout ces deux-là n’ont rien de particulier, rien qui puisse vraiment marquer les esprits, si ce n’est le gros chagrin de Patrick lors de leur élimination.

Christophe et Florian

Déjà plus facile de se rappeler d’eux, car la seconde étape était non-éliminatoire, ils ont donc fait 3 étapes, et plutôt mouvementées en plus ! Si le père est totalement effacé, le fils, lui, est insupportable, il insulte son père, gueule au moindre truc, c’est stressant rien que de les voir. Pas mécontent de les avoir vu sortir. Le fils imposait un rythme difficile à suivre pour son père et l’insultait, bref, franchement désagréable !

Chloé et Anne-Marie

Comment oublier ce binôme, parti de manière si dommage ? Il s’agit du binôme d’inconnus (ou d’inconnues en l’occurrence). Si l’an dernier le binôme Jean-Luc et Caroline se sont avérés de très sérieux concurrents, il faut admettre que Chloé et Anne-Marie ne sont pas à leur hauteur. Enfin, surtout Anne-Marie en fait. Constamment en train de se plaindre, de râler, de se croire meilleure que les autres (alors que pas du tout), c’est Chloé qui pousse le binôme en avant. Mais Anne-marie, épuisée lors d’un trek, décide égoïstement d’arrêter l’aventure, alors qu’elle aurait pu juste abandonner le trek et tenter de se rattraper sur le stop le lendemain. Un départ que j’ai trouvé totalement injuste pour Chloé !

Sabine et Stéphanie

Un binôme que j’aime surtout parce qu’il ne s’entend pas avec celui que je n’aime pas (on se refait pas !). J’aime surtout leur vision de l’aventure, à savoir qu’elles sont là pour l’expérience que ça procure, et pas pour l’argent, elles prennent les choses avec philosophie, et ça me plaît ! Leur départ est un peu particulier, je me demande d’ailleurs si ce n’est pas le binôme le plus repêché de toute l’histoire de l’émission. En effet, éliminées à la 4e étape, elles réintègrent la course après l’abandon d’Anne-Marie, elles finissent dernière, mais l’étape n’est pas éliminatoire, elles ont donc un handicap l’étape suivante, mais sont éliminées. En tout cas, leur mésentente avec Cécilia et Mathieu est un gros plus pour moi 🙂

Fabrice et Nicolas

Le quota de belges est représenté dans ce binôme, le premier couple gay de Pékin Express ! Forcément j’ai une petite affection pour eux, puisque je m’y suis un peu identifié. Si leur début de course est un sans faute lors des premières épreuves, ça se transforme en grosse catastrophe par la suite, principalement parce que l’aventure a été révélatrice de tensions dans leur couple, Nicolas étant très nerveux, et n’hésitant pas à insulter Fabrice (ce dernier a tout de même reconnu qu’il avait été dur avec lui). Eliminés après Sabine et Stéphanie, ils seront repêchés par la règle de l’équipe cachée, qui a légèrement changé cette saison. Leur couple n’a pas survécu à l’aventure, Fabrice ayant décidé de rompre à leur retour en Belgique. Dommage…

Hoang et Quyen

J’avais dit que Marcelle et Nicole était mon binôme préféré toutes saisons confondues, mais c’était parce que je n’avais pas pensé à deux binômes qui apparaissaient dans les saisons postérieures à la 4. Hoang et Quyen est l’un de ces deux binôme, puisque c’est en fait mon binôme préféré de tout Pékin Express. C’est simple, on ne les voit jamais s’engueuler avec les autres, jamais faire de crasses, ils sont drôles (mention spéciale aux gesticulations et cris de Hoang quand il gagne ou obtient de l’aide des locaux), et le pire c’est qu’ils sont drôles même dans leurs engueulades ! Un binôme rafraîchissant, que tout le monde adore. D’ailleurs ayant découvert cette année les images de leur élimination, j’étais ému au point de verser ma petite larme, comme tous les autres concurrents d’ailleurs, bien tristes de voir partir ce binôme hors du commun !

Solange et Hervé

Voilà les doyens de la saison 5. Et pour une fois, je n’ai pas d’affection particulière pour eux, même si c’est un binôme agréable. C’est assez impressionnant d’ailleurs qu’ils ne s’engueulent jamais, ni entre eux, ni avec les autres équipes (ou rarement). Ils se soutiennent quoi qu’il arrive, et ont réussi à faire beaucoup de chemin dans l’aventure grâce à leur complémentarité (Solange est une pile électrique alors que Hervé est une force tranquille). Un beau parcours pour ces montagnards sportifs.

Frédéric et Jessica

Je pourrais faire un roman sur ce binôme pour dire à quel point… je ne l’aime pas ! En fait c’est même pas le binôme en lui-même qui me pose problème, c’est Frédéric. En bon macho il croit toujours prendre les bonnes décisions, sans jamais consulter Jessica, il se comporte comme un abruti avec elle, s’énerve facilement, n’accepte pas la défaite, et le pire c’est qu’en croyant prendre les bonnes décisions, il se plante lamentablement. Je crois que le pire c’est qu’on l’a retrouvé en saison 8, et encore cette année en saison 10 (sauf qu’apparemment sa nouvelle nana l’a un peu calmé, tant mieux !)

Yousra et Randa

Les deux soeurs sont un binôme très agréable également, car elles sont toujours très douces, très gentilles, très fair play, et surtout très courageuses. Elles ne s’engueulent jamais, n’ont que très peu d’accrochages avec le reste des concurrents, et si elles paraissent un peu au second plan au début, sur la fin du jeu elles donnent vraiment tout. Un gros gros bravo d’ailleurs à Randa, qui malgré une entorse à la cheville en pleine finale, est allé jusqu’au bout malgré la douleur. Je note aussi qu’elles vont aider des enfants rencontrés dans l’aventure à faire leurs études, et elles leur envoient des cadeaux régulièrement. Un binôme que j’aime bien, même si elles m’ont moins marqué que d’autres (peut-être parce qu’elles ne sont pas revenues dans les autres saisons)

Cécilia et Mathieu (vainqueurs)

Et voici LE binôme que je déteste par-dessus tout dans toutes les saisons de Pékin Express. Ils sont clairement là pour le fric, le reste ils s’en tapent, les autres candidats inclus, même quand ils se font des potes, ils n’hésitent pas à les écraser pour obtenir ce qu’ils veulent. Cécilia n’arrête pas de gueuler après les autres, elle les envoie bouler sans arrêt. Je crois que le pire ça a été l’étape du premier drapeau rouge où ils se sont posés devant la ligne d’arrivée pour pouvoir faire eux-même le classement, de l’anti-jeu complet ! Aucun fair-play, aucune amabilité, aucune culture non plus (ne pas savoir que le Tour du Monde en 80 jours a été écrit par Jules Verne, c’est quand même manquer beaucoup de culture générale, même en ne l’ayant pas lu, c’est un peu un classique de chez classique !), de toute façon, comme le dit Cécilia, tout dans les muscles, rien dans la tête, et ça se voit un peu sur Mathieu d’ailleurs. Ils ont quand même gagné, quelque part ils l’ont mérité vu le mal qu’ils se sont donnés, mais franchement, je déteste cette manière de jouer !

 

 

Le montage

Le montage se rattrape un peu par rapport à l’année précédente. Cependant, on a toujours le résumé de la semaine précédente et la bande-annonce de l’épisode à venir en début d’émission.La présentation des équipes n’est pas sans arrêt rappelée, même si on a des petits rappels de qui ils sont et de leur parcours distillés pendant toute la saison, ça passe déjà mieux que l’an dernier où on se tapaitn la présentation des bourgeoises à chaque épisode ! On notera la suppression du résumé de ce qu’il y aura après la pub, remplacé par une séquence invitant le spectateur à jouer par téléphone ou SMS.

Sinon les épisodes sont aussi longs que l’année précédente, mais avec plus de variations entre les épisodes, certains durent 1h30 quand d’autres peuvent durer 2h.

Niveau musiques c’est toujours pareil, sauf que comme chaque année on trouve des musiques du dernier film à la mode sorti, et pour cette saison c’est Avatar. D’ailleurs il y a certaines musiques que j’entends plusieurs fois depuis la saison d’avant, et impossible de retrouver ce que c’est, pourtant j’adore !

Une saison plutôt classique donc, on est désormais dans le Pékin Express traditionnel, comme on l’a plus ou moins aujourd’hui (hors saison 10, qui elle est centrée sur les rencontres et la découverte).

 

Les règles

La saison 4 était celle du changement, la 5 sera donc celle de l’évolution. On garde les règles de l’année précédente, on en modifie légèrement certaines et on en ajoute d’autres.

Pour les règles traditionnelles, on a toujours le drapeau rouge qui permet d’arrêter 15 minutes une équipe, mais cette fois-ci, et pour les années à venir, le drapeau se trouve sur le trajet, et c’est aux équipes de se débrouiller pour le trouver. On regrettera par contre que ce drapeau soit cette année l’occasion d’un anti-jeu total, qui ne se reverra que lors de la saison 9. Le drapeau noir par contre a disparu, il ne reviendra que la saison suivante. On retrouve aussi le drapeau à damier, mais au lieu de servir de simple prétexte pour un trek, l’étape où il apparaît sera marquée par plusieurs changements de véhicule, notamment un vélo ou un canoé, bref, un usage plus intéressant. L’équipe cachée aussi a été modifiée. En effet, l’équipe ne doit plus arriver dans les deux premiers, mais plutôt ne pas arriver dernière, ça facilite un peu la chose, mais reste un échec, et surtout ce n’est pas super intéressant dans la mesure où sur de telles distance, difficile de vraiment tomber sur l’équipe en question. Cette règle disparaît lors des saisons suivantes. Sinon les équipes mixées, qui se trouve cette fois très peu d’utilité car les candidats se sont tous arrangés pour se retrouver à l’arrivée (seule Stéphanie prend un risque en passant la ligne et fait éliminer son équipe), et l’enveloppe noire sont toujours là.

La principale nouvelle règle, c’est la balise infernale. A intervalles irréguliers, la balise sonne, et les candidats doivent s’arrêter, et ne peuvent reprendre la course que lorsque la balise sonne à nouveau. Le problème de cette règle c’est que les candidats sont assez malins pour négocier avec leur conducteur qu’il les attendent, et finalement ça ne change pas grand chose à la course. Du coup cette règle n’apparaît que cette saison et lors de la saison 7, et disparaîtra.

 

Habillage visuel

Toujours pas de changement en dehors du logo qui s’anime en 3D et prend un peu de relief avec du dégradé.

 

Bilan

Ma première saison m’a forcément marqué, mais en comparant aux précédentes et suivantes, c’est un Pékin Expresse très traditionnel finalement. Mis à part certains candidats sortant du lot, rien de bien particulier. On sent aussi que l’émission se cherche au niveau des règles, avec certaines modifiées, des nouvelles règles qui peinent à trouver de l’intérêt, et l’équipe cachée, purement et simplement supprimée des années suivantes.

Et pour la saison 4, vous aviez le déguisement loupé des marseillais. Je vous propose pour finir le déguisement de Fabrice, déjà mieux fait 🙂