Critique : Le Manoir Magique

Critique : Le Manoir Magique

On ne rigole pas ! En fait je suis allé voir ce film car mon père et moi avons emmené mon neveu de 6 ans au cinéma, et il y avait le choix entre Sur la Terre des Dinosaures, La Reine des Neiges et Le Manoir Magique. Le premier ayant récolté des critiques particulièrement négatives, et la crainte de la maman d’un film trop violent, le second n’ayant pas attiré notre petit monstre, nous sommes donc allé voir Le Manoir Magique. Verdict.

Miaouuu !

Autant le dire tout de suite, ce film ne fait pas dans la demi-mesure, il est clairement pour les enfants (là où un Disney comme La Reine des Neiges sera plus profond avec une double lecture).

C’est l’histoire d’un chaton, abandonné par sa famille, qui trouve refuge dans un manoir étrange où il y rencontre un lapin aigri et une souris vindicative, ainsi que de nombreuses créatures mécaniques et un vieux magicien qui décide de l’appeler Tonnerre et de le garder. Mais le neveu du magicien, agent immobilier de son état, cherche à vendre le manoir. Alors que le magicien se retrouve à l’hôpital lors d’un accident de vélo, le neveu va alors manipuler son oncle pour obtenir le droit de vendre le manoir, mettant en péril ses petits habitants. S’en suit un scénario à la Maman j’ai raté l’avion où Tonnerre et ses amis vont essayer de gâcher toutes les visites et empêcher le neveu de vendre le manoir. Et comme c’est pour les enfants, je ne pense pas trop vous spoiler en disant que le chaton va gagner et sauver le manoir.

manoir magique

Bouuuh qu’il est meugnon tout plein le chatounet !

Surtout, ne pas sortir des sentiers battus !

S’il est une chose qu’on remarque dans ce film, c’est qu’il ne sort jamais des poncifs du genre, il faut dire qu’il est réalisé par les mêmes qui ont fait le très mauvais Samy , plagiat à peine déguisé du Monde de Némo. On y retrouvera donc des personnages tout mignons, et pour l’humour on y mettra de la blague chien-chat typique, avec dans le rôle du chien, comme par hasard un chihuahua avec des yeux énormes et un manteau rose qui s’appelle Snoop (toute ressemblance avec un chien de BD noir et blanc est purement fortuite), accompagné d’une maîtresse black très forte, elle aussi vêtue de rose et accroc à son iPhone, encore un truc qui sera incompréhensible pour les générations futures, tiens ! Le lapin (encore un lapin) a l’air d’une vieille peluche usée, histoire de faire transparaître son côté vieux aigri, qui, comme d’hab sera gentil à la fin… La souris est banale à pleurer, et on a un énorme plagiat du compagnon de Géo Trouvetou, Filament…. Quant au manoir, bah en fait c’est bêtement une vieille baraque au bout du quartier et comme d’hab les animaux qui connaissent le quartier en ont peur, comme pour expliquer aux gamins qu’il faut avoir peur avant de découvrir le manoir, alors que quelques secondes après on voit qu’il n’y a rien de réellement dangereux. Au final d’ailleurs la découverte du manoir prend peu de temps, par la suite on s’attarde clairement sur les manigances de l’agent immobilier… méchant tellement terrifiant que le seul moyen qu’ils ont trouvé pour le rendre dangereux est de le faire utiliser un fusil pour buter le chat responsable de ses allergies, puis de le faire voler un engin de démolition parce qu’il pète un câble et veut détruire le manoir. On va pardonner ce capillo-tractage en se disant que c’est un film pour enfants, mais bon, quand on sait que chez Disney ils savent trouver des scénarios crédibles sans aller dans la facilité, on a assez envie d’être sévère.

Mais non, ça n'a rien à voir, bien sûûûr !!!! C'est purement fortuit !

Mais non, ça n’a rien à voir, bien sûûûr !!!! C’est purement fortuit !

La 3D, c’est bien, mangez-en !

Que l’on soit bien d’accord : j’adore la 3D, mais seulement quand ça ne se fait pas au détriment de la 2D. Parce que c’est essentiellement en 2D qu’un film se regarde, et la 3D ne devrait qu’ajouter le relief, et ne pas être une excuse pour faire sortir des trucs de l’écran sans arrêt, j’aimais pas trop ça dans Moi, Moche et Méchant, où on avait des Minions qui passaient souvent devant l’écran, sans parler de la scène de générique du 2 qui perd tout son intérêt sans la 3D. En fait, la 3D est accessoire, un film doit pouvoir se regarder dans 2 versions, et la 3D n’ajouter qu’un effet d’immersion supplémentaire. Pour moi l’usage parfait de la 3D c’est dans la trilogie Bilbo le Hobbit, où la 3D nous plonge clairement en Terre du Milieu, sans pour autant en faire des tonnes, et sans qu’on se sente lésé lorsqu’on le regard en 2D.

Là où je veux en venir, c’est que malheureusement, Le Manoir Magique est de ces films qui usent et abusent de la 3D. Au début du film on en a partout avec de la vue en 1ère personne, des éléments qui passent devant l’écran, qui surgissent, et on en a comme ça plein le film. Seulement je suis allé le voir en 2D et c’était juste moisi car on avait pas ce relief qui faisait sortir les éléments de l’écran. Ca m’a complètement gâché le spectacle, qui n’est déjà pas exceptionnel, parce que j’étais constamment en train de me dire “ah c’est supposé être pour la 3D ça !”.

Ce n’est que pour les enfants !

Bon je parle de mon ressenti d’adulte presque trentenaire, mais il est évident que le petit a adoré le film et qu’il était à fond dedans, et c’est l’essentiel, il remplit sa mission, mais c’est dommage de faire des films que les parents subissent quand on va les voir en famille. En ce sens, j’adore les Disney parce que je peux aussi bien aller les voir seul qu’y emmener des enfants, sans que ça pose le moindre problème, et tout le monde prendra son pied. Là devant Le Manoir Magique j’avais l’impression d’être en train de subir le film, parce qu’il ne s’adresse pas à moi. Sauf que ce qu’oublient les créateurs de ces films-là, c’est que les parents y emmènent les enfants, et que ça serait bien que ces derniers aient aussi de quoi se faire plaisir. Et faire un joli petit chat mignon en image de synthèse, ça suffit pas vraiment, un scénario un peu plus fouillé, moins gamin aurait été appréciable. En plus c’est bourré de cliché sur l’afro américaine de banlieue avec son chihuahua et son iPhone, l’agent immobilier véreux, le gentil magicien bienveillant, l’infirmière sévère qui prend les gens pour des cons, le couple un peu new age avec le mec qui prend trois tonnes de photos en polaroid et la nana qui kiffe le rétro à toutes les sauces… Enfin bref, gamin, gamin, gamin. (ah et le nom Tonnerre vient au vieux parce qu’il trouve le chat alors qu’il y a de l’orage et au moment où il se demande comment il va l’appeler, il y a un coup de tonnerre… typique !)

Qu'il est vilain le monsieur en costume ! Vilain monsieur !

Qu’il est vilain le monsieur en costume ! Vilain monsieur !

Ce film remplit quand même bien sa mission : plaire aux enfants, je regrette simplement qu’il n’aille pas plus loin en essayant de s’adresser aussi aux adultes qui sont un peu obligés de se fader le film aussi parce que les gosses veulent aller voir ça. (et venant d’un petit garçon, normal qu’il ne soit pas attiré par le conte de princesse de Disney, même s’il est de bien meilleure qualité, j’y viendrai lors de ma critique )

On ne rigole pas ! En fait je suis allé voir ce film car mon père et moi avons emmené mon neveu de 6 ans au cinéma, et il y avait le choix entre Sur la Terre des Dinosaures, La Reine des Neiges et Le Manoir Magique. Le premier ayant récolté des critiques particulièrement négatives, et la crainte de la maman d’un film trop violent, le second n’ayant pas attiré notre petit monstre, nous sommes donc allé voir Le Manoir Magique. Verdict. Miaouuu ! Autant le dire tout de suite, ce film ne fait pas dans la demi-mesure, il est clairement pour les enfants (là où un Disney comme La Reine des Neiges sera plus profond avec une double lecture). C’est l’histoire d’un chaton, abandonné par sa famille, qui trouve refuge dans un manoir étrange où il y rencontre un lapin aigri et une souris vindicative, ainsi que de nombreuses créatures mécaniques et un vieux magicien qui décide de l’appeler Tonnerre et de le garder. Mais le neveu du magicien, agent immobilier de son état, cherche à vendre le manoir. Alors que le magicien se retrouve à l’hôpital lors d’un accident de vélo, le neveu va alors manipuler son oncle pour obtenir le droit de vendre le manoir, mettant en péril ses petits habitants. S’en suit un scénario à la Maman j’ai raté l’avion où Tonnerre et ses amis vont essayer de gâcher toutes les visites et empêcher le neveu de vendre le manoir. Et comme c’est pour les enfants, je ne pense pas trop vous spoiler en disant que le chaton va gagner et sauver le manoir. Bouuuh qu'il est meugnon tout plein le chatounet ! Surtout, ne pas sortir des sentiers battus ! S’il est une chose qu’on remarque dans ce film, c’est qu’il ne sort jamais des poncifs du genre, il faut dire qu’il est réalisé par les mêmes qui ont fait le très mauvais Samy , plagiat à peine déguisé du Monde de Némo. On y retrouvera donc des personnages tout mignons, et pour l’humour on y mettra de la blague chien-chat typique, avec dans le rôle du chien, comme par hasard un chihuahua avec des yeux énormes et un manteau rose qui s'appelle Snoop (toute ressemblance avec un chien de BD noir et blanc est purement fortuite), accompagné d’une maîtresse black très forte, elle aussi vêtue de rose et accroc à son iPhone, encore un truc qui sera incompréhensible pour les générations futures, tiens ! Le lapin (encore un lapin) a l’air d’une vieille peluche usée, histoire de faire transparaître son côté vieux aigri, qui, comme d’hab sera gentil à la fin… La souris est banale à pleurer, et on a un énorme plagiat du compagnon de Géo Trouvetou, Filament…. Quant au manoir, bah en fait c’est bêtement une vieille baraque au bout du quartier et comme d’hab les animaux qui connaissent le quartier en ont peur, comme pour expliquer aux gamins qu’il faut avoir peur avant de découvrir le manoir,…

Résumé

Histoire
Personnages
Graphisme

Bof...

S'il pourra plaire aux enfants, le film reste plutôt mauvais. Les adultes oublieront bien vite...

42