Pékin Express : Saison 3 – La Route des Incas

Pékin Express : Saison 3 – La Route des Incas

Et voilà la 3e saison ! J’ai mis plus de temps à la regarder parce que je me suis remis très assidûment à World of Warcraft [insérez ici un smiley qui rougit avec une auréole sur la tête]

Mais je l’ai enfin terminée ! On se rapproche de la formule actuelle avec quelques restes d’anciennes saisons, on va voir ça tout de suite !

Commençons par équipes !

Les équipes

Cette fois, on a bien 10 équipes, et seulement 10 ! Pas de nouvelle équipe en cours de route à cause d’un abandon, là on a le compte.

Toujours beaucoup de variété dans les binômes cette année, et on pourrait se demander si, après une finale masculine (saison1) et une finale féminine (saison 2), le jeu ne serait pas truqué pour faire exprès d’avoir une finale avec un binôme masculin et un binôme féminin cette fois…. En tout cas si c’est du hasard, il fait bien les choses !

Niveau personnalités, on a un casting avec des personnalités plutôt fortes et affirmées mais sans grosses animosités. Bien sûr il y a des engueulades, surtout en milieu de saison, mais le tout reste relativement fair play et gentillet, j’aime !

Allez trève de bavardages, passons à la présentation des équipes (photos prises sur http://www.linternaute.com, merci) :

Guillaume et Karine

guillaume-karineBien qu’ils soient éliminés dès le début, ils m’ont marqué déjà par le fait qu’ils viennent, comme moi, de Bordeaux, mais aussi parce que d’entrée de jeu ils montrent un fair-play de malade ! Ils aident les autres équipes pour avancer avec eux, quitte à se faire éliminer, ce qui arrivera dès le début malheureusement… Cependant ça semblait être une équipe très sympathique (comme quoi on peut être Bordelais et sympa, c’est rare !), j’aurais bien voulu les voir aller plus loin !

Éric et Pierre

eric-pierreAnnoncés comme les amis rugbymen du Sud Ouest…. outre le « rugbymen » on croirait avoir affaire à Jean-Pierre et François, vus lors des saisons 7 et 8. Outre cette similitude, ce duo était tout sauf marquant… Ils ont fait 3 étapes (la deuxième n’était pas éliminatoire), et on les a oublié aussi secs. Ils sont plutôt sympas, peut-être trop, et surtout pas assez hargneux, et du coup ils ont échoué à la 3e étape…

Morta et Loulou

morta-loulouLe gendre et le beau-père m’ont forcément marqué, puisqu’ayant vu la saison 8, je les connaissais déjà. On retrouve donc Morta, égal à lui-même, qui gueule sans arrêt, qui a envie d’abandonner dès que c’est difficile, pendant que Loulou s’en prend plein la gueule. On se rappellera notamment le trek dans les marécages, avec cette gamelle qu’on nous a maintes et maintes fois montré dans le générique de la saison 8, où Morta est en train de gueuler contre l’émission puis se viande royalement dans la boue avec un juron, gamelle que la production s’est bien amusé à ralentir pour qu’on en apprécie tout l’impact. Bref, eux aussi ont pu faire 5 étapes, car la 4e n’était pas éliminatoire. Ils ont été éliminé aux portes de la Bolivie, dommage…

Térence et Olivia

terence-oliviaLe couple idéal, le cliché de cette saison. Beau gosse, belle blonde, tout va bien dans le meilleur des mondes. Sauf que ces deux tourtereaux sont au coeur d’une polémique concernant l’émission. La presse prétend que Térence et Olivia auraient découvert une tricherie dans l’émission et que la prod aurait mis en scène leur abandon à l’étape 7 (la 6 n’était pas éliminatoire, décidément !!!) pour un « problème familial ». Suite aux accusations, la production a changé certaines règles pour la saison 4, et proposé à des journalistes de venir faire le tournage avec eux pour qu’ils constatent par eux-mêmes que tout est conforme. Toujours est-il que ce binôme a marqué l’histoire de l’émission sans pour autant marquer les esprit. Personnellement je les ai oubliés dès l’étape suivante…

Christila et Delphine

christila-delphineUn binôme féminin plutôt sympa, un peu cliché (les deux super keupines !) et pas super super marquant au final. Pas de grosses engueulades les concernant, par contre elles sont gagné deux immunités avant de se faire éliminer à l’étape 8 (oui faudrait quand même pas non plus que toutes les étapes paires soient non éliminatoires, surtout qu’avec l’abandon du couple parfait, ça fait comme si l’étape 7 était non-éliminatoire aussi).

Yasmine et Harold

yasmin-haroldJ’ai l’impression qu’aujourd’hui, toute émission française se doit d’avoir son ou ses candidats belges. C’est ici le cas de Yasmine et Harold, qui ne donnent pas toujours une bonne image de nos amis belge… En effet, bien qu’Harold paraisse très sympathique lors des premières étapes, il montre vite qu’il est particulièrement mauvais, surtout avec Pauline et Aurélie. J’ai encore le souvenir de la fin d’étape 4 avec les équipes mixées où Yasmine, en tant que pousseuse, est arrivée dernière. En apprenant ça, Harold tire une tronche terrifiante où l’on croirait qu’il va assassiner Aurélie, qui a réussi à le tromper pour qu’il ne la ralentisse pas… Ce type m’a ensuite insupporté pendant toutes les étapes suivantes, envie de le claquer, qu’il se barre…. Sans oublier qu’il incendie Cynthia parce qu’elle empêche Yasmine d’avancer alors que lui n’est pas fichu de ralentir Aurélie pour que sa femme parte…. Il a quand même fallu attendre l’étape 9 pour enfin voir partir ce binôme fort désagréable.

Maïté et Cynthia

maite-cynthiaBelle-mère et belle-fille, ces deux femmes paraissent de prime abord être de piètres compétitrices. Mais en fin de compte, il s’avère qu’elles sont assez forte. Malgré l’émotivité de Cynthia, qui a tendance à pleurer facilement, elles savent se battre et jouer de stratégie pour arriver à leurs fins. Après avoir eu un sursis car l’étape 10 était non-éliminatoire, le handicap qu’elles ont eue l’étape suivante leur a été fatal, elles échouent au portes de la demi-finale.

Jean-Pierre et Joël

joel-jean-pierreMalgré quelques humeurs et mimiques énervantes de Joël, ce binôme, celui des inconnus, est mon chouchou ! Déjà Joël je le connaissais bien pour être celui qui a apaisé la très insupportable Cécilia lors de la saison 8 ! Mais ce qui est surprenant chez ce binôme, c’est leur mental. On nous présente Joël comme un mec qui déteste la saleté, qui n’est pas un très grand sportif, et pourtant il a su durant tout le jeu se donner à fond pour y arriver. Jean-Pierre quant à lui, à 61 ans, est parvenu à faire tous les treks du jeu sans trop broncher, et pourtant ça ne devait pas être évident (surtout celui dans le désert de Nazca lors de la demi-finale !). Une équipe qui m’a souvent fait rire et sourire, et qui, malgré un côté un peu hargneux (notamment lorsqu’il s’agissait d’éliminer Gérard et Cédric dans les dernières étapes) ont tissé des amitiés avec tous les candidats. Petit regret : la tricherie en début de course, ils ont payé les conducteurs. Une tricherie qui leur a valu un déclassement qui aurait pu leur être fatal si l’étape avait été éliminatoire.

Pauline et Aurélie

pauline-aurelieLes deux soeurs blondes. Elles m’ont insupporté au début, elles m’ont insupporté à la fin, entre les deux, rien de bien particulier. Au début, leur côté midinette « hihihi on est trop super keupines » m’a juste énervé, surtout que derrière lors des interviews on se croirait dans le monde des bisounours « ouais on s’aime, c’est l’amour qui va gagner gnagnagna »…. À la fin, j’ai détesté leur manière de jouer, en venant déranger le stop de Gérard et Cédric pour demander aux conducteurs de ne pas les prendre. Une tactique qui a marché au début mais c’était sans compter sur la tenacité de l’autre binôme qui leur a pris la victoire sous le nez, bien fait ! Ah et aussi c’était assez fatiguant qu’on nous rappelle en permanence que la pauvre Pauline était handicapée parce qu’elle n’entendait pas d’une oreille… Une fois ça va, mais matraqué à longueur de temps ça fait grosse victimisation et on a un peu l’impression qu’on essaye de nous faire pitié…. Ajoutez à cela le fait que je déteste les nanas qui se prostituent à moitié pour gagner (« venez acheter nos brochettes et on vous fait un bisouuuuuuuu »…. autant demander aux locaux de vous peloter les seins pour gagner l’épreuve, non ?)

Gérard et Cédric (vainqueurs)

gerard-cedricCédric, vous le connaissez, il est dans les beaux gosses du jour de mon blog ! Mais c’était lors de la saison 8. Là, avec 5 ans de moins, le Cédric fait encore très adolescent, et est même un peu insupportable par moments. Son papounet n’est pas en reste non plus tant il est mauvais perdant. Au final on a quand même un beau duo de père et fils bien beaufs (mention spéciale à leur chant « on est en finaaaaaale » avec les écharpes de foot de Nice…..). Le père déteste perdre, et paraît encore plus beauf dès qu’on lui cherche des noises en faisant genre « ouais à plusieurs c’est facile, mais en face à face on va voir qui c’est qui gagne ! ». Quant à Cédric, il ne déteste pas perdre, mais il croit qu’il va tout le temps perdre. Toutefois, lors de la finale, on a un peu mal pour eux…. Les deux blondasses s’amusent à les empêcher d’avancer, usent de leur charme pour s’attirer les faveurs des locaux, ce que ne peuvent pas faire Gérard et Cédric, qui sont bien impuissants face à cela. Heureusement, un retournement de situation leur a permis de prendre un très léger avantage et de gagner la saison 3 de Pékin Express.

 

 

Le montage

Comme lors des deux premières saisons, le générique commence par un résumé de la semaine précédente, avant de nous présenter toutes les équipes (pas seulement celles qui sont encore en course).

Les épisodes sont plus longs, un peu plus d’1h40, c’est un peu la raison pour laquelle j’ai mis plus de temps à visionner la saison. Se faire 1h40 de Pékin Express en speed, c’est vite dur à tenir et devient ennuyeux, quand c’est hebdomadaire comme lors de la diffusion, ça passe quand même mieux.

Les bonus sont de nouveaux là, et se gagnent souvent avec l’immunité, ou lorsque les équipes sont premières. Parfois malgré tout, un bonus un peu moins prestigieux est donné aux équipes perdantes (exemple des équipes n’ayant pas eu accès au Macchu Picchu, qui ont pu visiter les ruines d’une ancienne cité inca, moins connue), et parfois le bonus est accordé à tout le monde (ça n’est plus vraiment un bonus, mais étant donné qu’il ne s’agit plus de la course, je le considère comme tel), comme lors du survol des lignes de Nazca, pendant la demi-finale.

Niveau musique, on gagne encore en variété, et même en surenchère… On a bien souvent des musiques orchestrales avec des choeurs épiques, généralement du Immediate Music. Bien sûr on entend toujours quelques musiques de films (Benjamin Gates toujours aussi ^^), et la musique de suspens en fin d’étape. À ce niveau-là on commence à s’approcher clairement du montage musical des saisons actuelles, bien que ces dernières utilisent vraiment plus les musiques de films que les musiques grandiloquentes de bandes-annonces.

Cette année, on cesse de casser du sucre sur les locaux, pour nous montrer un peu plus les relations entre les équipes, qui ne sont parfois pas toujours au beau fixe. De même on s’attarde beaucoup plus sur les lieux visités, et cela permet de découvrir un peu plus l’Amérique du Sud. C’est d’ailleurs la première saison de Pékin Express à ne pas se dérouler en Asie (et surtout la première où la ville de Pékin n’est pas impliquée !).

On notera qu’une des émissions fut composée de 2 étapes… J’ai pas trop compris l’intérêt surtout que la deuxième n’était pas éliminatoire…. Sûrement pour jeter une équipe et foutre un handicap à une autre en une seule émission ? Je ne sais pas trop, mais de mémoire M6 ne l’a jamais refait, signe donc que ça ne servait pas à grand chose….

 

Les règles

Aucune nouveauté cette saison, si ce n’est que le drapeau rouge interviendra 2 fois au lieu d’une seule, de mémoire c’est lors des saisons 5, 7 et 9 que le drapeau rouge s’est présenté 2 fois (spécificité des saisons impaires ?). On est toujours sur des extra-amulettes de 4000€ (aujourd’hui ces derniers sont de 10000€).

 

Habillage visuel

C’est strictement le même que la saison 2

 

Bilan

La saison 3 est une transposition de la saison 2 en Amérique du Sud, pratiquement aucune évolution, ni dans les règles, ni dans le contenu, la seule grosse évolution vient de l’étape supplémentaire (13 au lieu de 12), mais il y a quand même eu 12 émissions, puisque l’une d’entre elles contenait les étapes 9 et 10, avec l’élimination de Yasmine et Harold, et la non-élimination (et donc handicap) de Cynthia et Maïté.  Une saison au final plutôt ennuyeuse tellement on évolue pas d’un iota. Par ailleurs ce sera la dernière fois qu’il y a si peu d’évolution. Dès la saison 4, chaque année apportera son lot de nouveauté, que ce soit au niveau des règles, des équipe ou du lieu parcouru (par exemple la saison 7 se passe en Afrique mais les règles n’évoluent pas)

Je vous propose pour finir de voir le regard assassin de Harold, en fin d’étape 4….

Pekin Express S03E04 Rio Verde - Campo Grande FRENCH DVBRip DivX-Zavatta.avi_snapshot_01.28.57_[2013.08.11_19.06.30]Pekin Express S03E04 Rio Verde - Campo Grande FRENCH DVBRip DivX-Zavatta.avi_snapshot_01.29.32_[2013.07.15_01.46.18]