Pékin Express : Saison 2 – La Route de l’Himalaya

Pékin Express : Saison 2 – La Route de l’Himalaya

Je vais d’entrée cesser un peu la comparaison avec la formule actuelle, puisque on arrive après la saison 1 et on analyse l’évolution, donc la comparaison se fera avec la saison 1 la plupart du temps ^^

Alors je parlais d’une saison 1 explosive, la saison 2 est pire, mais pas entre candidats en fait, c’est les locaux qui s’en prennent plein la figure, j’ai jamais vu ça dans Pékin Express !

Allez on va attaquer les personnalités des différentes équipes !

Les équipes

Techniquement la saison 1 comportait 11 équipes, mais la première n’a joué que 5 minutes avant de devoir abandonner, donc on ne peut pas la considérer. Ici aussi il y a 11 équipes, mais celle qui a abandonné pour laisser sa place l’a fait en fin de 2e étape, donc on a bien 11 équipes dans cette nouvelle saison, et du coup seules 2 étapes étaient non éliminatoires.

On retrouve la même variété dans les équipes que lors de la saison 1, si ce n’est que ce coup-ci, les femmes sont bien plus à l’honneur, avec 3 binômes féminins contre seulement 1 dans la saison 1 (2 si on compte les inconnues qui sont arrivées juste pour la 2e étape avant de se faire éliminer). En tout cas, une chose est sûre, il y a de très fortes têtes dans ce casting, sans doute plus que dans la saison 1, mais les plus chiants se sont fait éliminer assez vite.

Allez trève de bavardages, passons à la présentation des équipes :

Mehdy et Laurent

mehdy-laurentAlors eux, j’ai du mal à me rappeler d’eux, ils ont été éliminés à la fin de la première étape. Mon souvenir, c’est celui de garçons tout mimis, tellement qu’ils en étaient trop gentils, c’est probablement ce qui a dû les faire perdre… D’ailleurs c’est dommage, il est toujours difficile de se souvenir des premières équipes éliminées, tant on a eu peu de temps pour se familiariser avec, c’est encore pire dans les saisons actuelles puisque désormais lorsqu’une équipe est éliminée, elle n’apparaît plus dans la générique de début, ce qui n’était pas le cas lors des premières saisons…

Cécilie et Georges

cecilie-georgesLe père et la fille, passionnés d’art, lui est calme, elle est complètement irascible, voire même infernale (pourrie gâtée ?), elle insulte tout le monde, que ce soit son père, les locaux, les autres candidats (au point d’aller direct se brouiller avec Séfora dès la toute première étape). Cette fille est donc franchement insupportable ! Son père ayant eu une sciatique, il a été contraint d’abandonner dès la deuxième étape. Ils seront remplacés par Geoffroy et Denis, que je présenterai plus loin.

Émilie et Sébastien

emilie-sebastienÉliminés dès la 3e étape, ce petit couple était très sympa, amis avec Tibert et Nicole. Cependant, ils étaient peut-être un peu trop plats pour marquer l’aventure, du coup j’ai pas un souvenir impérissable de ce binôme ! Cela dit, Sébastien est très beau mec, j’aurais bien aimé être à la place d’Émilie et faire l’aventure avec un joli garçon comme ça :3
En tous les cas, la même remarque que pour Mehdy et Laurent s’applique. Dès lors qu’une équipe ne fait pas de vagues et est éliminée très tôt, on ne s’en souvient plus et à part le résumé au début de l’étape suivante, il n’y est plus jamais fait référence pendant le reste de la saison.

Monique et Séfora

monique-seforaJ’en ai parlé plus haut, Séfora s’est brouillée avec Cécilie dès la première étape. En fait, c’est pas compliqué, Séfora et Cécilie sont les mêmes gamines pourries gâtées, chiantes toutes les deux, sauf que Séfora il a fallu se la coltiner deux étapes de plus ! Et vas-y que j’insulte tout le monde, que je hurle quand j’ai pas ce que je veux. Et la pauvre Monique qui essaye de la recadrer avec autant d’autorité qu’une huître maraîchère ! La seule fois où elle a un peu fermé le clapet de sa fille, c’est après une énième insulte sur un chinois où là elle l’a clairement enguirlandé. Le pire, ce fut l’étape du drapeau rouge, où il faut la jouer stratège, à savoir que généralement quand on est pas trop con, on sait qu’il faut pas essayer de doubler le binôme qui a le drapeau sans quoi on risque de se le prendre et d’être arrêté. Mais non, elles essayent, mais de manière la plus maladroite qui soit, et donc forcément, dans toute l’étape, elles se sont pris 3 coups de drapeau, alors pourtant que Nadine et Sylvie, qui l’avaient, ont fait la route avec plusieurs binômes sans jamais les pénaliser, pourquoi ? Parce que ces binômes savaient parfaitement quoi faire pour ne pas perdre, en faisant la route avec elles et en les laissant franchir l’arrivée premières, ils s’assuraient tous les places derrière, et donc se sauvaient de l’élimination. Du coup bah ouais, quand on sait pas faire marcher son cerveau, on perd. Et heureusement parce que supporter Séfora toute la saison (j’ose même pas imaginer ce que ça aurait donné en finale !), c’était pas possible !

Guillaume et Nathalie

gauillaume-nathalieIl s’agit du binôme d’inconnus. Après la mise à jour de mon article de la saison 1, j’ai dit que je trouvais plus intéressant le binôme d’inconnus car on ne sait pas comment ils vont se comporter l’un envers l’autre. La saison précédente, Aude et Alexandra semblaient très bien s’entendre. Là passé la politesse du départ (et le petit coup de charme de Guillaume, qui, il faut le dire, est quand même très beau gosse !), bah c’est la zizanie ! Ces deux-là n’arrêtent jamais de s’engueuler ! Bon ça pourrait aller encore si le Guillaume était pas un gros goujat à envoyer des « ta gueule » à tout va à sa partenaire de course. Cela dit Nathalie aussi s’énerve souvent, mais sait rester un minimum polie, sauf quand à un moment elle arrive à la limite de frapper Guillaume. Bref, un binôme qui n’ennuie pas, mais qui est un peu stressant quand même. Cela dit, ils sont loin d’être cons, et ont bien compris l’enjeu du drapeau rouge, ils faisaient partie des binômes qui voyageaient avec Nadine et Sylvie, ce qui leur a assuré une bonne place dans le classement, et tant pis pour la chaussure que Guillaume a trouvé le moyen de perdre dans le bus 🙂

Tibert et Nicole

tibert-nicoleBon décidément, j’ai souvent de l’affection pour les doyens de la compétition, et Tibert et Nicole n’ont pas dérogé à la règle. Cela étant, au fil de l’aventure, Nicole s’est avérée être un peu chiante, elle gueule beaucoup sur les locaux (vous avez remarqué que presque tous les binômes jusque là insultent et gueulent après les locaux). Cela étant ce binôme reste sympa et attachant, parce qu’ils sont avant tout fair play, et ça ça fait du bien dans Pékin Express ! Mais je retiendrai de ce binôme l’un des plus gros malentendus de l’histoire de l’émission ! En fait ils prennent un taxi conduit par une chinoise qui les amène à bon port, à ce moment ils sont premiers pour arriver à l’épreuve d’immunité. Sauf que ne parlant pas chinois ni anglais, ils croyaient que la chinoise avait accepté de les conduire gratuitement, et bien non ! La chinoise s’est accrochée à Tibert pour l’empêcher de partir, en hurlant qu’elle voulait son argent. Ils ont eu beau essayer de faire du troc, impossible à lui faire entendre raison. Du coup ils sont arrivés trop tard pour se qualifier pour l’épreuve d’immunité.

Geoffroy et Denis

geoffroy-denisVoici un binôme bien surprenant. Ils sont arrivés à la troisième étape pour remplacer Cécilie et Georges, qui ont abandonné à l’étape d’avant. D’entrée, ils gagnent l’étape, puis l’immunité à l’étape suivante, puis encore l’étape suivante, et enfin gagnent la dernière étape à laquelle ils participent, malheureusement à cause d’une stupide intoxication alimentaire, ils sont contraints d’abandonner au début de la 9e étape. Niveau tempérament, ils sont calmes, organisés, ne s’engueulent avec absolument personne, et au contraire arrivent à s’entendre avec tout le monde. Et puis il faut aussi dire que le Geoffroy est un peu une bombe intersidérale ! Un binôme que j’ai bien apprécié, que j’aurais aimé voir aller plus loin.

Thomas et Élie

thomas-elieLes deux bons vivants de cette édition. Élie trimballe sa guitare partout et joue pour les locaux qui les accueillent. Ils ne se prennent absolument jamais la tête, certes parfois ils s’engueulent avec certains locaux pendant l’auto-stop, mais parmi les équipes ce sont les chouchous de l’aventure, qui n’ont de conflit avec personne et qui ne reprochent rien à personne. D’ailleurs ils n’ont pas gagné une seule étape, juste des immunités, ils étaient là pour l’aventure humaine et rien d’autre, le tout avec un grand fair play et la bonne humeur !

Nelly et Fabien

nelly-fabienLe frère et la sœur. Alors ils sont allés jusqu’en demi-finale, mais j’aurais préféré les voir partir plus tôt ! Bon sang la Nelly, elle est insupportable ! Elle insulte les locaux, elle s’engueule avec Rosalyne et Candice, elle passe sa vie à pleurnicher quand elle n’a pas ce qu’elle veut, c’était très vite énervant à voir et à entendre. Fabien lui insulte aussi les locaux assez souvent, mais est plutôt effacé par rapport à sa sœur.

Rosalyne et Candice

rosalyne-candiceElles sont meilleures amies, et finalistes au côté de Nadine et Sylvie. Les deux binômes de finalistes sont mes préférées, toujours prêtes à rire, toujours fonceuses, jamais méchantes, toujours fair play, bref, des binômes comme je les adore dans cette émission. Et là juste un énorme coup de chapeau à Candice qui s’est quand même pris deux entorses et qui a quand même tenu à continuer. Une première vers la moitié du jeu, la deuxième dans les 3 dernières étapes, et malgré ça elle a continué, elle a eu beau se faire très mal, avoir les pieds enflés, elle l’a fait jusqu’à la fin, même en finale elle est tombée de vélo et s’est pris une barrière, elle avait mal, mais elle a continué. Rien que pour ça elle méritait autant de gagner que les cousines marseillaises ! Bravo !

Nadine et Sylvie (vainqueurs)

nadine-sylvieMon deuxième binôme favori. Elles s’entendent super bien, elles rigolent beaucoup, elles ont une persévérance énorme. Comme Rosalyne et Candice elles ne reculent devant rien, et ce même quand Nadine tombe malade à 2 étapes de la finale. Jamais méchantes, toujours fair play, même avec le drapeau rouge. Elles n’ont arrêté que ceux qui essayent de passer premier (normal), le reste elles ont laissé elles ont même accueilli plusieurs équipes avec elles dans un bus, et parfois elles faisaient le voyage avec d’autres, sans essayer de leur tirer dans les pattes. Elles ont même laissé Nelly et Fabien s’inscrire en premier à une épreuve d’immunité et un avantage lorsqu’elles sont arrivées en même temps. Elles ont gagné la saison haut la main, et elles l’ont parfaitement mérité. Ce binôme va vraiment me marquer, car j’ai toujours aimé cette mentalité qui consiste à concourir mais jamais au détriment des autres.

 

Bref, un casting plutôt sympa cette année, mais quand même beaucoup de gens irrespectueux, je veux bien que les chinois et les indiens demandent souvent de l’argent, mais est-ce une raison pour les insulter tout le temps, leur gueuler dessus ? Ne vaut-il mieux pas perdre un peu de temps à se faire comprendre pour ne pas le perdre après en engueulades ou en changement de voitures ? Geoffroy et Denis ont adopté cette approche et s’ils n’avaient pas eu ce problème de maladie, ils auraient sûrement gagné très haut la main cette édition.

On a eu aussi la fournée des gueulardes, entre les deux gamines qui passaient leur temps à crier et à insulter, Nelly qui pleurniche à tout va, les inconnus qui s’engueulent et Nicole qui prend les locaux pour ses enfants en leur donnant des ordres, j’avoue que ça donne une assez mauvaise image des candidats.

Je retiendrai d’ailleurs la superbe maîtrise de l’anglais de Nadine et Sylvie, lors de la finale : « Is possible de quickly ? »

Le montage

Nouvelle saison, nouvelle case horaire, l’émission est diffusée en prime time, donc à 20h50. D’après Wikipédia, il semblerait que l’émission se finissait entre 22h30 et 22h50, soit entre 15 et 25 minutes de moins qu’aujourd’hui et ça se vérifie sur mes fichiers. Une chose que j’avais pas noté dans mon article sur la saison 1, mais qui m’a malgré tout surpris, parce qu’il n’y est plus aujourd’hui, c’est un résumé de l’étape précédente. Par ailleurs toutes les équipes sont présentées dans le « générique » au début, et aujourd’hui on annonce seulement ceux qui restent (ce qui fait un peu vite oublier ceux qui ont été éliminés plus tôt, malheureusement). Par contre sur la diffusion j’ai pas compris, les étapes 2 et 3, et la 4 et 5 sont regroupées dans mes fichiers, et chaque double étape fait 1h47, ce qui réduit beaucoup la durée d’une étape, je ne sais pas si au final ça a été diffusé comme ça ou si c’est la personne qui met à disposition les épisodes sur le net qui les a montés comme ça.

Cette fois, on note l’apparition des bonus, donc l’occasion d’avoir des séquences paysages et découvertes. Le stop et la recherche d’hébergement sont loin d’être délaissés, mais on met moins l’accent sur les éventuels trocs ou travaux effectués par les candidats pour se loger (d’ailleurs aucun n’a offert ses services, ou alors ça n’est pas montré). On se concentre beaucoup par contre sur les rencontres avec les locaux, les soirées passées, on joue beaucoup plus sur l’émotion, comme c’est le cas aujourd’hui.

Par ailleurs, on abandonne direct la présence de Stéphane Rotenberg qui rend visite aux équipes, ça devait être spécifique à la saison 1. Cependant, il est beaucoup plus présent sur les fins de courses, où il annonce le classement, sans indications à l’écran, et où il demande les impressions à chaud, de ce point de vue, c’est déjà comme aujourd’hui. Par contre, et ça ne se fait plus, il est absent à certaines arrivées d’étapes, et ne leur dit donc pas qu’ils sont premiers ou pas, laissant le suspens. Et puisqu’on parle de l’annonce faite aux premiers arrivés, on ne la voit plus, on l’a sous forme de flashback à l’annonce du classement, en présence des équipes. Encore une fois cette formule perdure aujourd’hui.

Niveau musique, on a gagné en variété, avec quelques musiques de films (notamment Benjamin Gates), mais on a toujours les musiques habituelles de l’émission, notamment aux épreuves d’immunité, aux éliminations, et au début de l’étape. On a ajouté par contre les musiques de suspense à la fin lors de l’annonce du classement, notamment la musique à la harpe qu’on entend encore dans les éditions actuelles.

Sur la globalité, on commence déjà à avoir le traitement de l’émission telle qu’on la connaît aujourd’hui, ce qui rend la saison 1 très particulière. Cependant, niveau contenu, on donne là souvent une mauvaise image de la population locale, qu’on tente de contrebalancer avec les commentaires positifs des candidats quand ils sont accueillis. Une chose est sûre la Chine s’en prend plein la figure, avec « les Chinois qui tiraient la gueule », qui « demandaient tout le temps de l’argent ». Et pour le coup on a bien encensé le Népal, avec que du commentaire positif, et quand c’est négatif on contrebalance très bien avec « mais c’est un pays très pauvre, c’est normal ». Au final au Népal la seule personne qu’on voit se prendre la tête avec les locaux, c’est Nelly, du coup elle passe pour une conne, les locaux passent pour des gens généreux. Cela dit on reprend pas mal de négatif en Inde, pas sur la première étape puisqu’on est encore dans une zone pauvre, mais sur les dernières étapes ça y va, et ça vient de toutes les équipes ! Aujourd’hui on ne voit plus ça, sauf sur la saison 9 où les américains ont pris beaucoup de critiques, mais on y reviendra en temps voulu !

Les règles

Je vais pas détailler énormément, ce sont les mêmes que la saison 1, aucun changement, mais on n’insiste plus dessus, notamment l’euro par jour et par personne, on arrête de nous dire tout le temps qu’il n’y a pas le droit de payer le logement ou le stop, un peu au début et après on n’en parle plus. Par contre on nous indique systématiquement le taux de change (1€ = XX), ça se faisait pas lors de la saison 1, ou seulement lorsque ça servait à la compréhension, et pareil aujourd’hui.

Pas de nouveauté de ce côté là donc, on reste sur la formule de la saison 1. Je préciserai par contre que ce coup-ci, le drapeau rouge a été utilisé de la bonne manière, et pas par pure vengeance, méchanceté ou privilège, j’ai toujours du mal à digérer cet avantage quand les équipes font des crasses avec !

On notera cependant l’absence totale d’étape avec équipes séparées. On a bien les équipes mixées avec pousseur et ralentisseur, mais pas d’équipes séparées cette saison.

Sinon pour finir, on passe à 100000€ de gain potentiel (comme aujourd’hui), contre 50000 la saison précédente.

Habillage visuel

Ce sera illustré lors de l’article final sur l’évolution de l’émission, mais l’habillage se fait plus chiadé, plus discret et plus cohérent. On arrête les pointes de flèches et les gros aplats blancs, on passe à des barres assez fines avec un bout arrondi, permettant d’ailleurs d’afficher le nombre d’amulettes directement dedans, comme ça se fait aujourd’hui (bien que l’habillage ait changé, on y reviendra). La présentation des équipes au début utilise par contre une typographie qui n’a rien à voir avec le reste, et qui fait plutôt tâche, c’est incohérent, là où tout l’habillage essaye de l’être.

Au niveau des cartes, elles sont plus nombreuses, plus animées, plus claires que dans la première saison, mais pas de changement fondamental.

Bilan

La saison 2 se pose comme une évolution de la saison 1, sans pour autant bousculer le concept, en revanche on sent qu’au casting on a choisi des forts caractères pour aller provoquer des engueulades, qui n’ont finalement pas eu lieu où on les attendait. La saison 2 pose quand même la base de Pékin Express tel qu’on va le voir pendant les 5 saisons suivantes, surtout l’habillage visuel qui ne changera presque pas jusqu’à la saison 8 où il sera complètement revu. Au niveau des règles, on le sait, ça va forcément évoluer puisqu’on a aujourd’hui l’enveloppe noire, le drapeau noir, le passager mystère, le coffre maudit, et certaines saisons ont eu droit au drapeau à damier et à la balise infernale, sans oublier les équipes séparées. J’ai cru comprendre que tout ça arrive lors de la saison 4, suite à des accusations de trucages. On verra ça, mais en tout cas la saison 2 est une pierre angulaire, tout en restant très proche de la saison 1.

Allez on se donne rendez-vous quand j’aurai vu la saison 3 ! (sauf si j’écris autre chose entre temps sur un autre sujet ^^)

Je vous laisse avec les belles performances d’anglais de Nadine et Sylvie, ainsi que le sous-titrage très (trop !) fidèle de l’émission !

is-possible-de-quickly---edit