Les disparus de Bordeaux… et la diabolisation de l’alcool !

Les disparus de Bordeaux… et la diabolisation de l’alcool !

C’était en février, un jeune disparaît mystérieusement avant d’être retrouvé dans la Garonne, mort. Nous sommes aujourd’hui en mai, on apprenait en début de semaine avoir retrouvé le corps de Julien Teyssier, disparu fin avril. Julien Teyssier, c’est le 4e jeune depuis février. Le 4e !!!

À Bordeaux, c’est la psychose, un retard injustifié et la police est alertée, les théories les plus folles sont énoncées pour comprendre ce qui se passe, et les médias ainsi que les pouvoirs publics en profitent…

Mais en profitent pour quoi ? Et bien pour diaboliser l’alcool !

En effet, chaque disparition a eu lieu après une soirée arrosée. Du coup on accuse la boisson, l’ébriété. Mais pourtant, tout le monde boit, partout, dans toutes les villes, et les jeunes ne disparaissent pas pour autant…

Alors d’autres avancent que les quais de Bordeaux ne sont pas sécurisés, et que les barrières ne suffisent pas, on croit rêver !!! Ces quais ont été réaménagés et entièrement refaits ces dernières années et jusqu’à présent il n’y avait pas d’accident, j’ai moi-même voulu escalader ces barrières pour m’asseoir pendant un feu d’artifice, j’ai même pas réussi, alors est-ce vraiment le problème ?

Lors de la disparition précédente, celle de Vincent Zecca, la presse évoquait des témoignages de gens sortant régulièrement en ville, parlant d’un couple étrange… Et cette fois-ci, plus un mot sur ce fameux couple, mais des rumeurs sur un « serial pousseur », mais bien sûr, on a beau tout imaginer, les pouvoirs publics et la presse ne trouvent qu’un coupable : la combinaison alcool + quais.

Je n’y crois pas ! Il y a quelque chose qui fait que ces jeunes finissent tous systématiquement dans le fleuve, si c’était l’alcool et les quais, pourquoi seulement maintenant ? Pourquoi des jeunes entre 18 et 25 ans ?

Que je sache des vieux aussi se bourrent la gueule, j’en vois passer plein la nuit devant chez moi et il n’y a pas que des jeunes, pourquoi alors ce sont seulement eux les victimes ???

Alors oui, l’alcool c’est de la merde et il faut règlementer, ne serait-ce que pour la sécurité routière ou pour le tapage nocturne, mais est-ce que les pouvoirs publics ne se trompent pas de cible ? Pourquoi n’installent-t-ils pas de caméras partout où il y a de la fréquentation, et notamment sur les quais, afin de pouvoir retracer le trajet de ces jeunes et ce qu’il se passe ? On aurait enfin des réponses ! On saurait enfin pourquoi ! Et si effectivement ils ne rencontrent personne en route, et qu’ils ne font que tomber en allant pisser dans le fleuve, alors d’accord, je reconnaîtrait que l’alcool est bien coupable, mais tout ça me paraît terriblement suspect, et quand j’en parle dans les commentaires sur les sites d’actu, je me fais censurer, je me sens donc obligé de publier ce billet. Je crois qu’on prend les gens pour des cons dans cette histoire…